Médiévales : Jeux pour enfançons et parentèle

 

Jeux et Divertissements pour Enfants et Adultes

 

Une ordonnance singulière

Le 3 avril 1369, le roi Charles V promulgue une ordonnance singulière : « Tous les jeux qui n’ont point d’utilité pour exercer nos dits sujets au maniement des armes sont interdits ». Sont nommés les jeux de dés, de tables, le jeu de paume, les quilles, les palets, la soule et les billes. Normal, quand on sait qu’a Crecy (1346) et Poitiers (1356) , l’archerie anglaise a décimé l’armée française. Le jeu était donc œuvre du diable car il transforme les joueurs en idolâtres qui gaspillent leur temps et a partie liée avec de nombreux péchés capitaux, comme l’avarice, l’envie ou la colère. Depuis on est un peu plus modéré : il y a les mauvais jeux (comme les jeux de hasard) et les bons qui allient stratégie et adresse.

Vous ne trouverez que des « bons » jeux à Thiétreville

  • Les jeux de Jief : jeux anciens de table et d’adresse
  • Jeu géant de l’oye vivante : L’association « Animal Instinct » propose un jeu de l’oye ou le dé est remplacé par le bon vouloir des oies
  • Balades en Poneys